Où trouver les traces de la Première Guerre Mondiale à Paris ?

Nombreux sont les témoignages de la Grande Guerre dans la capitale. De la tombe du soldat inconnu sous l’Arc de Triomphe aux nombreux monuments aux morts, en passant par les œuvres comme celle de Gare de l’Est, l’armistice de la Première Guerre Mondiale est commémoré chaque année. On vous parle de 3 lieux symboliques qui portent encore les traces de ce conflit.

A la découverte de la Tour de Jean Sans Peur

Coincée entre deux bâtiments haussmanniens, en plein cœur du quartier Étienne Marcel, la tour de Jean Sans Peur possède des qualités architecturales qui valent une visite. Assez discrète depuis la rue, on pourrait presque passer à côté sans s’arrêter, c’est pourtant à l’intérieur de l’édifice médiéval que se trouvent quelques trésors. Quelle est cette tour ? Pourquoi s’appelle-t-elle ainsi ? Quels sont les éléments qui méritent le coup d’œil ? C’est partie pour la visite !

A la découverte de la salle Labrouste de la Bibliothèque Richelieu

De toutes les bibliothèques parisiennes, la salle Labrouste de la bibliothèque Richelieu, appartenant à l’Institut National d’Histoire de l’Art (et non à la BNF, comme nous sommes nombreux à le penser) est sans conteste l’une des plus belles.
Cette salle est à couper le souffle par ses proportions et ses décorations. Réservée aux chercheurs et étudiants en M2 d’Histoire de l’Art, elle est difficilement accessible dans l’année (à l’exception de visites guidées). C’est parti pour une visite à travers son histoire !

Quelle est l’histoire de la rue Montorgueil ?

La rue Montorgueil possède grand nombre de bistrots, restaurants et autres commerces de bouche qui font de cette rue piétonne une véritable institution pour les parisiens. D’où vient son nom ? Quels sont les établissements les plus renommés de la rue ? Avez-vous remarqué une plaque commémorative au sol qui marque le triste sort de deux parisiens ? C’est parti pour une visite historique dans la rue Montorgueil !

%d blogueurs aiment cette page :