Road-Trip : 9 jours en Ecosse (Partie 2)

Après 2 jours à Edimbourg, nous avons pris la route vers Stirling, Invernesse puis le Loch Torridon. Suite et fin de ce voyage en Ecosse, où nous roulons vers les contrées sauvages des Highlands, et plus précisément vers l’incontournable île de Skye, la vallée de Glen Coe et Glasgow.

Journée 5 : Ile de Skye – Old Man of Storr – Kilt Rock et Mealt Falls Point of view – Quiraing

C’est sous un ciel très menaçant que nous nous dirigeons vers un gros morceau de voyage, l’ascension du Old Man of Storr, la star de l’île. Nous croisons les doigts pour qu’il ne pleuve pas pendant notre randonnée, même si nous sommes bien équipées. L’ascension se fait sans trop d’encombre, malgré quelques endroits raides et glissants.

The Old Man of Storr © La Tête en l’Air

Cet étrange menhir, d’une hauteur de 49m, se présente à nous et comme nous le contournons pour arriver au point de vue, nous le découvrons sous différents angles. La vue là-haut est magnifique, mais mon dieu que ça souffle ! A regret, nous ne nous attardons pas.

The Old Man of Storr © La Tête en l’Air

C’est évidemment un chemin très emprunté. Je remarque, non sans exaspération, que tout le monde marche n’importe où, sans se soucier de respecter la nature environnante. Ce sera mon coup de gueule du jour !

Nous continuons notre chemin vers Kilt Rock et Meat Falls Point of view. Soyons honnêtes, cette cascade qui se jette dans la mer n’a rien de vraiment impressionnante d’autant que c’est un arrêt très touristique et donc très fréquenté.

Kilt Rock & Meat Rock Falls © La Tête en l’Air

Le temps de prendre une photo, où je manque à trois reprises de faire tomber mon téléphone dans la mer tant il y a de vent, nous repartons pour contourner par la route le Mont Quiraing. L’occasion de faire de jolies rencontres (et de freiner sec : priorité aux animaux sur les routes écossaises 😉) !

Mont Quiraing © La Tête en l’Air

Journée 6 : Sligachan Old Bridge – Neist Point Lighthouse – Eilean Donan Castle

Nous rencontrons (enfin) les Highlands, cette rave bovine écossaise qu’on adore tant prendre en photo…

Race Highland © La Tête en l’Air

Nous nous arrêtons un instant au Sligachan Old Bridge. Ce pont situé au carrefour des routes nord et est de l’île représente encore aujourd’hui un passage obligé de la région. On raconte que les eaux qui passent sous le vieux pont sont enchantées. Les fées auraient envouté la rivière et celui ou celle qui plonge complètement la tête dans l’eau pendant 7 secondes gagnera la beauté éternelle en laissant sécher l’eau. On comprend mieux pourquoi les gens sont nombreux à se balader sur les bords de la rivière, il y en a beaucoup moins à risquer de se mouiller la tête…

Sligachan Old Bridge © La Tête en l’Air

Alors que l’on observe au loin les Cuillin Hills (nous n’aurons d’ailleurs pas le temps de nous en approcher davantage, ni de découvrir les célèbres Fairy Pools), nous nous dirigeons vers le phare de Neist Point, point le plus à l’ouest de Skye. Le paysage est à couper le souffle, la balade très agréable, aucun regret d’y être aller !

Cuillin Hills © La Tête en l’Air
Phare de Neist Point © La Tête en l’Air

Un peu de route nous attend vers Fort Williams où nous dormons ce soir. Nous ne manquons pas de faire une pause devant un autre château très célèbre d’Ecosse, Eilean Donan Castle, immortalisé au cinéma dans les films « Highlander » ou « Haute Voltige ». Nous ne le visiterons pas par manque de temps, mais apprécions cette pause « carte postale ».

Eilean Dolan Castle © La Tête en l’Air

Journée 7 : Glenfinnan Viaduc – Glen Coe  

Voilà bien un rendez-vous que je n’aurais raté pour rien au monde ! Les fans d’Harry Potter comme moi sauront de quoi je parle !

Nous nous levons aux aurores pour nous rendre à la gare de Glenfinnan, nous sommes dans les premières à arriver, nous trouvons donc facilement à nous garer. Le chemin qui nous emmène vers le célèbre point de vue est très bien indiqué, nous nous y engouffrons donc. La balade est très agréable, il nous faudra environ 45 minutes pour accéder au point de vue sur le viaduc. Il y a déjà plusieurs personnes, le tout maintenant est de trouver un bon spot et de ne plus bouger (je parle aux photographes 😉).

Vallée de Glenfinnan © La Tête en l’Air

L’attente est longue. Puis soudain, une sirène retentie au loin, le Poudlard Express (de son vrai nom, le Jacobite Steam Train, qui relie Fort Williams à Malaig) arrive. Chapeau bas au conducteur qui lâche la vapeur sur le viaduc au bon moment pour la photo. 30 secondes et c’est fini !

Le viaduc de Glenfinnan et le Jacobite Steam Train © La Tête en l’Air

Le retour à pied est l’occasion de contempler les paysages. Quand nous revenons en gare, nous avons la surprise de trouver le train à quai. L’occasion de l’observer de plus près.

Le Jacobite Steam Train © La Tête en l’Air

Nous repartons car un gros morceau nous attend, la traversée de la Vallée de Glen Coe. Il s’agira d’un des plus beaux souvenirs de ce voyage. J’avais découvert ces paysages dans le film « Skyfall », mais la réalité a supplanté la fiction. Cette vallée est absolument sublime par ses couleurs, on passe d’un vert profond à ce orange si particulier (du fait des herbes « brûlées » par la neige). La nature nous écrase par sa beauté, on se sent minuscules.

Three Sisters de la vallée de Glen Coe © La Tête en l’Air
Vallée de Glen Coe © La Tête en l’Air

Nous sortons de ce paysage à couper le souffle pour nous rapprocher de notre prochaine étape, Glasgow. Nous longeons pour l’occasion le Loch Lomond. Aux antipodes de la vallée de Glen Coe, les abords du Loch sont feuillus et peuplés d’arbres. Le changement est saisissant.

Vallée de Glen Coe © La Tête en l’Air

Journée 8 : Glasgow

La journée à Glasgow ne se passera pas comme prévue, la faute à une migraine qui me tombe sur la tête (c’est le cas de le dire) dans la journée, m’obligeant à écourter la visite.

La première étape est en principe de visiter le Glasgow City Chambers, les intérieurs étant particulièrement remarquables. Malheureusement, nous sommes samedi et le site est fermé les week-ends. Nous nous dirigeons donc vers la Cathédrale Saint-Mungo, une des rares églises que nous aurons l’occasion de voir pendant notre périple, la faute aux guerres de religion (la Réforme de 1560). Reconstruite au XIIIème siècle, elle vaut son petit détour.

Cathédrale Saint-Mungo © La Tête en l’Air

Nous nous promenons ensuite dans les rues, découvrons le Glasgow Green, plus grand parc de la ville et remontons vers le centre-ville. Nous y découvrons une ville chaleureuse à tous les niveaux, par ses murs ocres et par la vitalité de ses rues.

Street Art dans les rues de Glasgow © La Tête en l’Air

Je souhaite visiter quelques édifices de l’architecte Mackintosh, célèbre pour être un des précurseurs de l’Art Nouveau, et pourquoi pas le Kelvingrove Art Gallery and Museum. Mais ma migraine en décide autrement. Je reste sur ma faim, j’ai adoré le peu que j’ai vu de cette ville. Je me fais la promesse d’y revenir !

Glasgow © La Tête en l’Air

Journée 9 : Trossach National Park – Forth Bridge

Notre avion étant en fin d’après-midi, nous faisons un gros détour pour profiter une dernière fois des paysages écossais et traversons le Trossach National Park. Peut-être sommes-nous fatiguées après bientôt 10 jours de voyage car celui-ci ne nous laisse pas de souvenirs impérissables. Nous nous arrêtons piqueniquer aux abords du Forth Bridge.

Forth Bridge © La Tête en l’Air

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, il représente un tour de force d’ingénierie dans sa conception quand il est construit en 1890. Son esthétique clairement industrielle fait de cet édifice une curiosité du coin.

Cette dernière pause marque la fin de notre périple écossais. Nous n’avons évidemment pas tout vu, notamment les Highlands les plus au nord, ou le sud du pays et ses nombreuses ruines d’abbayes. Flûte, je vais être obligée d’y retourner un jour !

Pour retrouvez la partie 1 de mon road-trip écossais, c’est par ici !

Pour lire mon article sur l’Ecosse en pratique, c’est par là !

1 commentaire

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :