Road Trip : 9 jours en Ecosse (Partie 1)

On ne va pas se mentir, mon envie de visiter l’Ecosse s’est déclenchée lors du visionnage de la première saison de la série Outlander. La découverte sur petit écran des Highlands, couplée au souvenir époustouflé d’un non moins connu film « Skyfall » ont eu raison de me convaincre ! En Mai 2019, je suis donc partie à la découverte de cette contrée sauvage pendant 9 jours. Voici mon périple au cœur des Highlands !

Journée 1 : Edimbourg – Le Château et Dean Village

Première étape, le château d’Edimbourg. Gros pavé historique puisque cette citadelle posée sur un volcan éteint condense l’histoire du pays.

Entrée du château d’Edimbourgh © La Tête en l’Air

Nous arrivons tôt car nous voulons éviter la queue d’entrée. Nous commençons la visite par le point le plus haut, la chapelle Sainte-Marguerite, puis les appartements royaux et enfin les prisons de guerre. On insiste bien sûr sur la présence de Mary Stuart et de son fils James VI en ces lieux, sans pour autant expliquer les raisons de son importance. Si l’histoire de cette reine emblématique d’Ecosse est connue de tous dans le pays, ce n’est pas forcément le cas des étrangers. Dommage ! Cela manque un peu de contexte.

En revanche, le passé militaire du site est expliqué dans le moindre détail. On comprend que, depuis la construction du site au XIème siècle, l’édifice est pris par les anglais, puis récupéré par les écossais, puis par les anglais, puis… Bref, vous voyez le principe. Une succession de batailles rangées illustrées par cette visite.

Château d’Edimbourgh © La Tête en l’Air

Un bon point de départ de notre périple écossais, certes assez cher (23€), mais considéré malgré tout comme un incontournable.

Nous redescendons tranquillement du château et entrons immédiatement dans un des magasins les plus emblématiques de la ville, the Tartan Weaving Mill. Un paradis de tartans, de couleurs et de tissus sur 4 étages ! Il y en a pour tous les gouts et pour tous les portes monnaies ! Ne manquez surtout pas au dernier sous-sol la visite des machines. Dommage pour nous, on est samedis, les machines sont à l’arrêt et les salariés en week-end.

Tartan Weaving Mill © La Tête en l’Air
Victoria Street © La Tête en l’Air

Après un passage dans la rue colorée Victoria Street, qui dénote un peu dans cette ville construite de pierres volcaniques à la couleur si particulière (surtout quand il pleut…), nous descendons prendre un peu d’air dans le quartier de Dean Village.

Dean Village © La Tête en l’Air

Ce petit coin de verdure au cœur de la capitale écossaise est un ancien village de meuniers construit au XVIIème siècle. Onze moulins à eau puisaient leur énergie des eaux de la Water of Leath. L’architecture originale de grès rouge et la façade d’une cité ouvrière construite au XIXème siècle rajoute au charme indéniable de ce quartier, qui jurerait presque avec le reste de la ville.

Dean Village © La Tête en l’Air

En remontant, nous découvrons le nez en l’air les rues de la ville. Nous effectuons un petit détour pour découvrir l’un des endroits les plus hantés du monde, Greyfriars Kirkyard. Ce vieux cimetière, construit en 1560, possède des tombes sculptées très anciennes (avec beaucoup de têtes de mort…) . Point de fantômes sur notre route, nous rentrons finalement à notre appartement.

Greyfriars Kirkyard © La Tête en l’Air

Journée 2 : Edimbourg – Rosslyn Chapel, HolyroodHouse et Arthur’s Seat

Avant de prendre un bus pour nous rendre en dehors de la ville voir la célèbre Rosslyn Chapel, nous faisons un détour par le National Museum of Scotland pour admirer la belle architecture du hall. Le musée est gratuit, nous choisissons donc de ne pas rester trop longtemps car la journée est chargée mais il a l’air très intéressant.

National Museum of Scotland © La Tête en l’Air

Direction Rosslyn Chapel, devenue célèbre grâce au Da Vinci Code de Dan Brown (et le film du même nom). C’est dans cette petite chapelle que l’intrigue se termine. Je n’en dirai pas plus…

Un point négatif m’agace d’entrée de jeu : les photos sont interdites à l’intérieur. Quel dommage tant le lieu est sublime ! Les scènes bibliques sculptées dans la pierre et les voutes sont incroyablement belles. Je ne regrette pas les 10€ dépensés et ce détour dans notre programme édimbourgeois.

Rosslyn Chapel © La Tête en l’Air

De retour en cœur de ville, nous descendons la célèbre Royal Mile, connue pour être la plus longue rue d’Edimbourgh, vers le palais de Holyrood. Nous y découvrons enfin les fameux Closes, petites ruelles souterraines de la vieille ville, dont certaines regorgent d’histoires sordides, comme celle de Mary King’s Close.

Royal Mile © La Tête en l’Air
Close © La Tête en l’Air

Nous visitons ensuite le Palais de Holyrood, demeure officielle de la Reine quand elle se trouve en terre écossaise. Majoritairement sans grand intérêt, sauf peut-être la visite de la chambre de Mary Stuart (encore elle) où son amant a été assassiné, la visite de l’ancienne abbaye attenante clôt malgré tout la visite sur une note plus positive.

Palais de Holyrood © La Tête en l’Air
Ancienne abbaye de Holyrood © La Tête en l’Air

Nous avons encore quelques heures devant nous, nous décidons alors d’aller à l’assaut de Arthur’s Seat, ancien volcan de 251m au cœur de Holyrood Park. Le sentier est agréable mais très emprunté, il s’agit d’une sortie familiale très appréciée des locaux. L’ascension est plutôt facile et la vue est sur la ville et la région vaut bien cette balade vivifiante.

Vue depuis Arthur’s Seat © La Tête en l’Air

Jour 3 : Château de Stirling – Cairngorms National Park – Inverness

Nous retournons à l’aéroport pour récupérer la voiture que nous avons loué pour le reste de notre périple. Direction maintenant la ville et le château de Stirling, connus pour leurs nombreuses batailles (contre les anglais, bien sûr), dont la plus célèbre a été livrée par William Wallace. Si si, vous le connaissez, il est immortalisé par Mel Gibson dans « Braveheart ».

Extérieur du chateau de Stirling © La Tête en l’Air

Malgré les intérieurs très criards (je ne suis pas sûre que les couleurs étaient aussi tape-à-l’œil à l’époque…), la visite est intéressante. On y découvre notamment l’histoire de la confection des copies de tapisseries. Sur son éperon rocheux, la vue est superbe sur la région.

Intérieur du chateau de Stirling © La Tête en l’Air
Vue sur le National Wallace Monument © La Tête en l’Air

Nous sortons de la ville et nous lançons à l’assaut du Cairngorms National Park, impatientes d’enfin découvrir ces paysages si connus d’Ecosse. Nous prenons le temps de découvrir cette campagne sauvage, entourées de montagnes enneigées. Nous nous arrêtons au Loch Maree Viewpoint pour découvrir ce qui sera le premier panorama d’une longue liste à couper le souffle !

Loch Maree View Point © La Tête en l’Air

Arrivées à Inverness, nous n’y resterons pas longtemps, la ville n’a que peu d’intérêt. Nous nous promenons le long de la rivière Ness (la fameuse…) pour nous dégourdir les jambes et grimpons au château, histoire de profiter de la vue, mais nous ne le visiterons pas. Nous repartons vers Strathpeffer, où nous longeons ce soir.

Vue depuis le château d’Inverness © La Tête en l’Air

Journée 4 : Loch Torridon – Plockton

Au réveil, nous découvrons avec surprise le village de Strathpeffer. Ancienne station thermale, la ville a conservé de sa gloire passée une architecture victorienne qui rend l’ensemble très charmant.

Nous entrons désormais dans le vif du sujet et partons à la découverte des Highlands que nous allons découvrir les prochains jours. Direction pour aujourd’hui le Loch Torridon. Nous découvrons d’abord les routes minuscules des Highlands !

Loch Torridon © La Tête en l’Air

Arrivées à Torridon, tout petit village, nous décidons de descendre tranquillement vers le petit village de Plockton. Ces petites maisons avec leurs jardins verdoyants en bord de mer m’ont fait craquer. Le temps de prendre un thé et une part de gâteau, nous repartons vers notre prochain destination, l’ile de Skye.

Village de Plockton © La Tête en l’Air
Village de Plockton © La Tête en l’Air

Pour retrouver la suite de ce road-trip de 9 jours en Ecosse, c’est par ici !

Pour lire l’article de l’Ecosse en pratique, c’est par là !

2 commentaires

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :