4 jours dans le Sud de la Bavière : que faire ? Que voir ?

Que ce soit de passage ou pour agrémenter un séjour à Munich, le Sud de la Bavière est un coin incontournable si vous souhaitez séjourner dans la région. Avec mon programme de 4 jours, je vous prouve que ce coin de l’Allemagne est à découvrir si vous êtes amateurs/amatrices de grands espaces. Suivez la guide !

Jour 1 : Châteaux de Neuschwanstein et Hohenschwangau

Plus célèbre château d’Allemagne (et source d’inspiration du château de Disney), le château de Neuschwanstein attire plus d’un million de visiteurs chaque année. En face, sur un autre éperon rocheux en contrebas, le château de Hohenschwangau lui fait écho. L’architecture de ces deux bâtiments, mélanges de styles néo-gothique, néo-bysantin et roman, s’inscrit parfaitement dans l’époque romantique pendant laquelle l’un est construit (par le roi Louis II de Bavière) et l’autre rénové (par son père le roi Maximilien II) au XIXème siècle.

© La Tête en l’Air

Victimes de leur succès, ces deux sites sont absolument à réserver en amont du voyage pour être sûrs de pouvoir rentrer. Info complémentaire et non des moindre : les visites se font obligatoirement guidées et il est formellement interdit de prendre des photos à l’intérieur (grrr !). Sur place, après s’être acquitté d’une taxe de 7€ à l’entrée du parking, et les billets en main (15€ pour Neuschwanstein et 21€ pour Hohenschwangau), il est possible de grimper à pied jusqu’aux châteaux ou en bus (2€ l’aller). Un peu flemmardes, nous avions pris la navette à l’aller et étions redescendues à pied.

Les points de vue sont magnifiques, et les châteaux, étonnants, bien qu’un peu décevants, sans doute, quand on a beaucoup d’attentes. Le point de vue à ne pas rater est celui du château de Neuschwanstein depuis le Marienbrücke (pont de Marie). Attention cependant, depuis juin 2021, il est en travaux jusqu’à nouvel ordre. Autant le savoir, au risque d’être déçu (comme moi) devant le panneau !

© Nicolas Sanchez / Wikipédia

Jour 2 : le lac de Königssee

Autre principale attraction de la région, le lac de Königssee a plus des allures de fjord que de lac alpin. Dès le printemps, de nombreux touristes s’y pressent. Plusieurs options s’offrent à vous pour découvrir le lac :

  • A pied, sur les nombreux sentiers qu’offre le site. En longeant le lac par la gauche, on arrive facilement à un superbe point de vue.
  • En barque, avec un peu d’huile de coude, cette balade fluviale est très agréable.
  • En bateau, plus rapide, ce moyen de locomotion est pratique pour faire le tour des 8 kms de long du lac, d’autant qu’il faut absolument découvrir l’ermitage de Saint-Barthélemy, de l’autre côté. A noter que les bateaux ont des moteurs électriques depuis 1909, pour protéger la faune et maintenir la pureté du lac.
© La Tête en l’Air

Jour 3 : le lac Hintersee et les mines de sel de Berchtesgaden

L’histoire de l’exploitation de la mine remonte au XIIème siècle. La mine, construite elle en 1517, est exploitée jusqu’en 2007, où elle est transformée en mine touristique. L’attraction est un peu chère, mais très intéressante, surtout si vous avez des enfants. Attention à bien réserver en avance, le site est très couru pendant l’été.

Plus petit et moins connu que son voisin, Königsee, le lac de Hintersee est propice à la baignade (si les températures fraîches ne vous effraient pas ! L’eau ne dépasse pas 15/16° C en été…). Avec ses eaux translucides, dans lesquelles le Hoher Göll, mont alpin de 2 522m, se reflète, le Hintersee est une belle manière de finir sa journée. Option pédalo possible ou bière à l’auberge du village !

© La Tête en l’Air

Jour 4 : le lac de Chiemsee

Surnommé « la mer bavaroise », Chiemsee est le plus grand lac de Bavière avec sa superficie de 80m2. Les bavarois se retrouvent ici le week-end pour des activités telles que la voile, le golf ou les balades pédestres. Attention, cependant, la fin de journée rime souvent avec attaques de moustiques !

Côté histoire, allez visiter l’île de Herrenchiemsee sur laquelle Louis II de Bavière (encore lui !) a construit un château, copie du château de Versailles, doté d’une galerie des glaces plus grande que l’originale. Un musée consacré au roi « excentrique et bâtisseur » est à découvrir sur le site.

© Kclb / Wikipédia

Le Sud de la Bavière en pratique 

Y aller : les liaisons en avion entre la France et Munich sont régulières et peu chères si on s’organise en avance. Le Sud de la Bavière étant la première étape d’un road trip entre l’Allemagne, la Slovénie et l’Italie du Nord, nous avons parcouru les différents sites en voiture, et c’est clairement le moyen de locomotion le plus pratique en Bavière. Nous étions parties en voiture directement depuis Paris.

Se loger : nous avons malheureusement réservé notre hôtel très tardivement, le choix était donc très réduit. Il existe cependant de nombreuses auberges et hôtels dans la région qui valent le coup, à des tarifs raisonnables.

Se restaurer : Autant dire que ce n’est pas en Bavière que vous maigrirez ! Comme toute gastronomie des montagnes, les plats bavarois à base de saucisses ou jambons, pommes de terre, fromages et pains seront de tous les menus. La salade vous manquera vite ! N’oubliez pas la bière, en revanche, c’est une véritable institution dans la région.

Photo de couverture © Thomas Wolf / Wikipédia

© La Tête en l’Air

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :