Où trouver les vestiges romains de Lutèce sur l’île de la Cité ?

Vous connaissez surement quelques vestiges romains à Paris, les thermes de Cluny et les arènes de Lutèce étant encore suffisamment visibles pour rester dans nos mémoires. Il existe cependant une multitude de traces, vestiges ou emplacements qui rappellent que notre Paris d’aujourd’hui est plus marqué qu’il n’y parait par nos ancêtres gallo-romains. Plongée dans cette histoire doublement millénaire qui commence au cœur de notre capitale, l’île de la Cité.

Pour (re)voir où se trouvent les vestiges romains de Lutèce sur la montagne Sainte-Geneviève, c’est par ici !
Pour (re)lire mon article sur la découverte des vestiges romains dans le sud de Paris, c’est par là !

Le Palais de Julien

A la pointe occidentale de l’île de la Cité, en lieu et place de l’actuelle Conciergerie, le Palais romain occupait une place d’environ 1 hectare. On suppose que c’est dans ce Palais que Julien est proclamé empereur romain et qu’il s’agissait plus d’un lieu de résidence provisoire et d’une construction militaire que d’un vrai palais à proprement parlé. On sait peu de chose sur cet édifice totalement détruit au profit du palais des rois mérovingiens et capétiens, qu’est la Conciergerie. Trois de ses côtés étaient constitués de remparts, le 4ème d’un mur d’environ 1m de large. Une des tours de la Conciergerie est nommée Tour de « César » du fait de sa construction sur les fondations gallo-romaines.

Conciergerie, 2 boulevard du Palais, 4ème arrondissement
Métro Cité

la tour de César est l’une des tours jumelles, à gauche © La Tête en l’Air

Les remparts de l’enceinte gallo-romaine

Au niveau du 6 de la rue de la Colombe, un tracé de pavés en travers de la rue indique l’emplacement de l’ancienne enceinte gallo-romaine de Lutèce. Ce mur a été réalisé dans la première moitié du IVème siècle après JC, dans le but de protéger la cité des tentatives d’invasions barbares – notamment germaniques. D’une longueur totale de 1 500 m, il entourait une grande partie de l’île de la Cité (plus petite qu’aujourd’hui) et comprenait des remparts hauts de 8 m et larges de 2,70 m, ainsi que des chemins de rondes et murs crénelés. A l’exception de ce tracé au sol, les seuls vestiges demeurants sont visibles dans la Crypte Archéologique du Parvis de Notre-Dame.

6 rue de la Colombe, 4ème arrondissement
Métro Cité

© La Tête en l’Air

Crypte archéologique de l’île de la Cité

Les fouilles réalisées entre 1965 et 1972 ont permis de mettre à jour de nombreux vestiges issus de l’ère gallo-romaine. Un mur du quai du port antique du Ier siècle après JC est découvert. De même que de vastes et luxueuses habitations du IIIème siècle. A partir du IVème siècle, pour se protéger des incursions germaniques, la ville gallo-romaine se dote de fortifications et de remparts mais aussi de thermes, montrant que l’île était le centre actif de Lutèce. La visite de la crypte permet de découvrir ces vestiges, datant de plus de 1 500 ans. Vous pourrez aussi y observer des vestiges médiévaux, tels des ruines d’églises, de caves et des traces d’anciennes rues pavées.

Crypte archéologique, 7 Parvis Notre-Dame, 4ème arrondissement
Métro Cité

© Jean-Pierre Dalbéra pour Wikipédia

Autres vestiges recensés :

  • Une basilique à l’emplacement du Marché aux Fleurs : on imagine, sans certitude, qu’il devait s’agir d’un bâtiment civil servant de lieu de réunion
  • Le Petit-Pont : il se trouve à l’emplacement exact du pont romain.
© Myrabella / Wikimédia Commons

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :