Où trouver les vestiges du palais des Tuileries ?

Difficile de s’imaginer qu’il y a encore 150 ans, le palais des Tuileries siégeait fièrement entre le jardin du même nom et le Louvre. Connaissez-vous son histoire ? Savez-vous pourquoi il a été détruit ? Où trouver ses vestiges à Paris ? Réponses en 3 actes.

Qu’était le palais des Tuileries ?

L’emplacement de l’ancien palais des Tuileries est visible et facile à trouver : il s’agit de l’esplanade qui coupe le Louvre du jardin des Tuileries. Construit en 1564 par la reine Catherine de Médicis, il est agrandi au fil des siècles et réuni avec le palais du Louvre. Il est finalement achevé à la fin du XVIIème siècle, et fait 260m de longueur.

Il a été la résidence royale de nombreux souverains, de Henri IV au XVIème siècle à Louis-Philippe au XIXème siècle. Sous le règne de Napoléon III, on y organise de nombreux dîners et salons mondains. Mais dans les rues parisiennes, la colère gronde…

le Palais des Tuileries – Nicolas Raguenet (1757)

Qu’est-il arrivé au palais des Tuileries ?

La Commune est en marche. Il faut détruire un symbole impérial. Le palais des Tuileries est pris pour cible par les communards et, le 23 mai 1871, on y déclenche un incendie. Le palais brûle pendant 3 jours et est quasiment détruit.

On songe alors à sa restauration, Haussmann et Viollet-Le-Duc proposent des projets de sauvegarde. Malheureusement, la restauration du bâtiment est jugée bien trop coûteuse pour le fragile trône impérial. Les ruines sont balayées au début des années 1880. Une vaste vente aux enchères est organisée pour dispersés les vestiges.

Où se trouvent les vestiges du palais des Tuileries à Paris ?

Des fragments du grand escalier de Percier et Fontaine ainsi que d’autres vestiges de l’architecte Delorme sont installés par le constructeur de l’immeuble bâti au 9 de la rue Murillo, peu après la destruction du Palais. Il y ajoute au centre un buste florentin.

© La Tête en l’Air

On peut aussi retrouver un des restes les plus importants dans le square Georges Cain, rachetés par le musée Carnavalet : le fronton du pavillon central et son horloge.
Des statues qui ornaient ce même fronton sont à observer dans le hall du musée du Louvre, sous l’Arc du Carrousel ains que dans la Cour Marly du Louvre.

© La Tête en l’Air

D’autres vestiges sont rachetés par l’Etat et dispersés entre le jardin des Tuileries, dans les jardins du Trocadéro et ceux du Luxembourg. D’autres investissent des établissements scolaires, comme les Beaux-Arts, et l’Ecole Spéciale d’Architecture.

Plusieurs autres vestiges furent envoyés en région parisienne, sur le territoire français et à l’étranger.

© La Tête en l’Air

Cour de l’immeuble 9 rue Murillo, Paris 8ème, Métro Courcelles
Square Georges Cain, 8 rue Payenne, Paris 3ème, Métros Saint-Paul et Chemin Vert
Hall sous le Carrousel du Louvre et Cour Marly du Louvre, Paris 1er, Métro Palais Royal-Musée du Louvre
Jardin des Tuileries, terrasse du bord de l’eau, le long de la Seine, Paris 1er, Métro Tuileries
Jardins du Trocadéro, Paris 16ème, Métro Trocadéro
Cour de l’Ecole des Beaux-Arts, depuis le quai Malaquais, Paris 6ème, Métro Saint-Germain-des-Prés
Cour de l’Ecole spéciale d’architecture, 254-266 boulevard Raspail, Paris 14ème, Métro Raspail

© Le Louvre

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :